chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hour Of Penance - Regicide

Chronique

Hour Of Penance Regicide
Tous les chroniqueurs vous le diront, ça fait un bien fou de chroniquer des merdes de temps en temps. C'est plus facile et plus rapide à écrire et on prend un plaisir même pas coupable à descendre des groupes sans talent. C'est dans cette idée que j'ai accepté de m'occuper du nouvel album de Hour Of Penance. Pour moi, les Italiens ne valent plus grand chose depuis deux albums et je ne voyais aucune raison que cela change avec ce Regicide, deuxième disque pour Prosthetic Records. J'étais toutefois resté courtois envers Paradogma et Sedition en n'allant pas en-dessous de la moyenne. Mais les nouveaux extraits dans la lignée des sorties précédentes et les éternels changements de line-up (exit le bassiste Silvano Leone et le batteur Simone Piras, remplacés respectivement par Marco Mastrobuono et James Payne) m'avaient donné envie de démonter Hour Of Penance une bonne fois pour toute.

Finalement, l'exécution n'aura pas lieu. Non pas que je me dégonfle, j'aurais au contraire été heureux de dégommer une formation qui incarne tous les défauts du brutal death moderne. Regicide s'avère en fait meilleur que ce à quoi je m'attendais. Ce, grâce à trois points principaux. Habitués à une production synthétique over-the-top avec batterie mécanique, les Italiens n'ont pour une fois pas choisi la démesure. Si le son propre et puissant reste très ancré dans ce qui se fait aujourd'hui, le fait que la caisse claire claque de façon à peu près naturelle me ravit. C'est le premier point qui m'a frappé. En résulte des blast-beats toujours nombreux mais plus savoureux et qui ont davantage d'impact. Autre bon point salvateur pour le combo, les riffs. Certains riffs du moins. On note dans l'ensemble une plus grande attention portée à ce secteur que sur un Sedition bien pauvre en la matière. L'exemple le plus frappant, "The Sun Worship", renferme même quelques petites perles rapides et sombres. Le meilleur morceau de l'opus si on écarte les saccades finales tout sauf obligatoires. "Reforging The Crown", "Desecrated Souls", "Redeemer Of Atrocity" ou encore "Regicide" ne font pas tâche non plus. Troisième et dernier motif de satisfaction, une des rares qualités de Sedition, à savoir le travail sur les mélodies, n'a pas été oubliée. Elle a même été développée. Mélodies de riffs, solos et autres leads, Hour Of Penance montre ici que quand il veut, il sait dégager du feeling. Quelques sweeps agiles prouveront aussi que les Romains ne sont pas manchots.

Hour Of Penance aurait-il donc enfin sorti un album intéressant en souvenir du bon vieux temps? Je n'irai pas jusque là. Car si les Transalpins ont rectifié le tir dans certains domaines, la plupart des défauts de Sedition et Paradogma gâchent encore l'écoute de Regicide. Après tout, il suit la direction prise par le quatuor depuis 2010. On a ainsi toujours affaire à du arena death metal (l'intro samplée "Through The Triumphal Arch" l'annonce dès le début) qui sent très fort Behemoth. C'est à dire du death metal moderne qui joue davantage sur les artifices que le vice. Ça joue vite, ça blaste souvent, c'est propre, c'est carré mais ça manque encore trop souvent de substance, d'atmosphère et de passages vraiment marquants. Certains titres s'en sortent pas trop mal quand d'autres retombent dans les travers de la formation romaine, Regicide faisant trop souvent le yoyo. Le sixième full-length des Italiens commençait d'ailleurs plutôt bien avec une intro courte qui donne le ton et deux morceaux efficaces avec des riffs corrects, des mélodies sympathiques et ce qu'il faut de blasts. La suite se fera malheureusement plus anecdotique jusqu'au septième titre, enchaîné par deux autres compositions satisfaisantes avant de finir sur une note négative par deux dernières pistes très moyennes. Le flow rapide du chanteur, autrefois source de jubilation intense, et la superposition sur-utilisée de vocaux moins growlés, ont tendance à vite me gonfler désormais. Trop linéaire, trop monocorde, trop convenu. Pareil pour ces rafales saccadées de grosse caisse. Aucun intérêt musical, juste une exhibition de muscles. Et Hour Of Penance, même sur les morceaux convenables, a tendance à répéter tout le temps le même schéma à base d'intro relativement calme sur laquelle la batterie s'échauffe à coups de descentes de toms et autres démonstrations (le nouveau batteur n'est pas mauvais cela dit et propose quelques plans intéressants), avant de balancer les blast-beats. Ça manque de surprise et ça devient vite redondant.

Au final, ce Regicide aurait presque pu être une bonne surprise, surtout par rapport à ce qu'on pouvait attendre de ce groupe en perdition. J'avais d'ailleurs la main sur le flingue, prêt à dégainer. Hour Of Penance s'est un peu repris, a décidé de travailler davantage ses riffs, d'approfondir son côté mélodique et de mettre la pédale douce sur la production avec en particulier cette caisse claire qui claque et résonne. Son death metal sonne du coup un peu moins m'as-tu-vu et plus musical, à l'inverse de leurs compatriotes de Fleshgod Apocalypse qui s'enfoncent dans le brutal death hollywoodien grand-guignolesque. Un léger retour en arrière appréciable, faisant de Regicide le meilleur album des Italiens depuis The Vile Conception. Enfin plutôt le moins mauvais. Car malgré ces efforts louables, on reste encore loin du niveau de Pageantry For Martyrs. Regicide est donc un petit pas dans la bonne direction mais Hour Of Penance a encore beaucoup de travail pour retrouver grâce à mes oreilles. La preuve, la pochette reste encore la meilleure partie de l'album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
11/05/2014 21:46
Pothra a écrit : Moi qui lit tes chroniques avec assiduité, je savais que tu allais descendre cet album malgré le faux-pas sur les derniers albums. Cet album est certes meiller que les derniers et et moins que les premiers mais sur la durée, je pense que cet album mérite qu'on lui donne une chance.

Bah justement, je ne l'ai pas descendu. Je voulais mais il s'avère meilleur que ce à quoi je m'attendais. 6/10 n'est d'ailleurs pas une mauvaise note pour moi. Par contre oui, ça reste insuffisant. Quand j'écoute les derniers Dead Congregation, Decaying Purity, Beneath ou Mass Infection, je me dis que HoP n'a pas le niveau, même s'il y a du mieux.

Après, les extraits sont là pour que chacun se fasse un avis. La chronique ne reflète que mon opinion qui n'est pas à prendre pour argent comptant.
Invité citer
Pothra
11/05/2014 20:04
Moi qui lit tes chroniques avec assiduité, je savais que tu allais descendre cet album malgré le faux-pas sur les derniers albums. Cet album est certes meiller que les derniers et et moins que les premiers mais sur la durée, je pense que cet album mérite qu'on lui donne une chance.
Ander citer
Ander
11/05/2014 16:25
Pas dégueu à première ouïe, oui avec un batteur qui propose autre chose que de la blastouille continue. L'intro de je sais plus quel morceau m' a bien scotché! De là à ce que je réinvestisse dans le groupe, don't know...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
09/05/2014 16:33
Ha tiens bonne surprise, ça fait longtemps que j'avais rien écouté de chez HOP, m'enfin c'est pas ta chro qui va me donner envie Moqueur Par contre les titres sont quand même cool et la prod est plutôt naturel en effet. Je vais me pencher dessus même si les parties saccadé limite metalcore me sortent par tout les trous.
Keyser citer
Keyser
09/05/2014 15:43
supersinep a écrit : "En résulte des blast-beats toujours nombreux"


résultent*, non ?


Non, enfin je ne crois pas. Pour moi le sujet c'est "il" de il en résulte, même s'il est ici implicite. À confirmer toutefois, tu me mets le doute maintenant...
supersinep citer
supersinep
09/05/2014 15:22
"En résulte des blast-beats toujours nombreux"


résultent*, non ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hour Of Penance
Brutal Death
2014 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (19)  7.63/10

plus d'infos sur
Hour Of Penance
Hour Of Penance
Death Metal - 1999 - Italie
  

tracklist
01.   Through The Triumphal Arch
02.   Reforging The Crowns
03.   Desecrated Souls
04.   Resurgence Of The Empire
05.   Spears Of Sacred Doom
06.   Sealed Into Ecstasy
07.   Redeemer Of Atrocity
08.   Regicide
09.   The Sun Worship
10.   The Seas Of Light
11.   Theogony

Durée : 41'46

line up
parution
13 Mai 2014

voir aussi
Hour Of Penance
Hour Of Penance
Paradogma

2010 - Unique Leader Records
  
Hour Of Penance
Hour Of Penance
Cast the First Stone

2017 - Prosthetic Records
  
Hour Of Penance
Hour Of Penance
Sedition

2012 - Prosthetic Records
  
Hour Of Penance
Hour Of Penance
The Vile Conception

2008 - Unique Leader Records
  
Hour Of Penance
Hour Of Penance
Pageantry For Martyrs

2005 - Xtreem Music
  

Essayez plutôt
Cannabies
Cannabies
Sativa Syn

2015 - Brutal Mind
  
Kronos
Kronos
Arisen New Era

2015 - Unique Leader Records
  
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Mafia (EP)

2010 - Willowtip Records
  
SCID
SCID
Fucked Beyond Recognition (Compil.)

2005 - Undergrind
  
Aborted
Aborted
Coronary Reconstruction (EP)

2010 - Listenable Records
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique