chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
94 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mörbid Carnage - Glory To Satan Soldiers

Chronique

Mörbid Carnage Glory To Satan Soldiers (EP)
Je vous avais parlé pour la dernière fois de Mörbid Carnage il y a (déjà !) sept ans, à l’occasion de la sortie de leur deuxième méfait « Merciless Conquest ». Malgré un successeur qui n’arrive toujours pas et quelques inévitables changements de line-up, nos Hongrois ne sont pour autant pas restés les bras croisés puisqu’ils ont mis bas trois EPs dans l’intervalle : « The Golden Sin » en 2015, « Southland Fist (deux titres) en 2017 et celui qui nous intéresse aujourd’hui il y a un peu plus de deux mois.

Toujours mené par les bien nommés Blasphemy et Churchburner, nos Hongrois continuent sur leur lancée, droit devant et tête baissée. Du changement ? Pourquoi faire crétin ? Ce mot ne fait à l’évidence pas parti du dictionnaire des natifs de Szeged. On n’en sera de toute façon pas très étonné et l’artwork ne laissait aucun doute là-dessus, tous les codes de Mörbid Carnage y sont : le logo blackisant, le gros méchant loup, la bière, le cuir, les cartouchières… Vas-y maman balance la popotte ! Et vous vous en doutez bien, musicalement rien n’a bougé d’un iota et finalement c‘est pas plus mal parce que je ne suis pas persuadé que le thrash du combo puisse s’accommoder d’une quelconque dose de quoi que ce soit d’autre. Old school jusqu’au bout des griffes, aussi evil que le laisse supposer Mr Loup, « Glory To Satan Soldiers » est une nouvelle balafre d’un pur thrash vindicatif au riffing tranchant et faisant la part belle aux rythmiques effrénées dans lesquelles quelques séquences mid-tempo bien headbanguantes viendront s’immiscer pour mon plus grand plaisir (le refrain de « Drink Or Die », « Fighting Instinct » à 38’’, « Harpoon Your Head » à 3’27) et l’on percevra toujours un brin de Slayer çà et là (« Fighting Instinct » à 1’, ce passage excellent à 1’11 sur « Harpoon Your Head » ou encore le début chaotique du titre éponyme). Blasphemy quant à lui crache toujours son fiel anti-religion/pro-picole avec cette voix écorchée parfaite, le seul aspect vraiment thrash/black du groupe. Finalement la seule petite pointe d’évolution que l’on pourrait noter sur ce nouvel EP réside dans ces solos qui, s’ils ne vous feront pas tomber la mâchoire, s’avèrent tout de même plus travaillés et mieux maitrisés que précédemment tout en gardant un côté chaotique, faut pas déconner on n’est pas chez Dragonforce ici.

Aucune surprise donc à attendre de ce « Glory To Satan Soldiers » qui trace pleine balle sans se soucier du reste, armé par une production excellente (le son de batterie claque comme il faut, le grain des guitares est délectable). Même si globalement il lui manque peut-être deux ou trois riffs marquants et qu'il ne réinvente absolument rien, ce nouvel EP qui garde ses deux meilleures cartouches pour la fin (les excellentes « Harpoon Your Head » et le titre éponyme) reste plus que recommandable pour tous les fans d’un thrash expéditif, in your face tout en restant accrocheur et qui en tout cas transpire la sincérité par tous ses pores. Soyez-en certains, nos Infernal Thrash Metal Cultists en ont encore sous les crocs, il n’y a plus qu’à espérer rapidement un successeur à « Merciless Conquest ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mörbid Carnage
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Thrash Metal - Hongrie
  

tracklist
01.   Drink or Die  (05:29)
02.   Fighting Instinct  (03:38)
03.   Creeping and Bleeding  (04:18)
04.   Harpoon Your Head  (04:23)
05.   Glory to Satan's Soldiers  (04:42)

Durée : 22'30

line up
voir aussi
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Merciless Conquest

2012 - Metalhit
  
Mörbid Carnage
Mörbid Carnage
Night Assassins

2010 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Slayer
Slayer
Diabolus In Musica

1998 - American Recordings
  
Kreator
Kreator
Hordes Of Chaos

2009 - SPV
  
Kreator
Kreator
Pleasure To Kill

1986 - Noise Records
  
One Man Army and the Undead Quartet
One Man Army and the Undead Quartet
21st Century Killing Machine

2006 - Nuclear Blast Records
  
Slammer
Slammer
The Work Of Idle Hands

1989 - WEA
  

Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique