chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Blut Aus Nord - Memoria Vetusta II

Chronique

Blut Aus Nord Memoria Vetusta II
(Dialogue With The Stars)

Décidemment, après les reformations inespérées d'anciennes gloires du metal, la période est aux arlésiennes ! Blut Aus Nord livre en effet avec Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars la suite de Memoria Vetusta I : Fathers of the Icy Age, qui est sorti voilà presque 13 ans, et a été annoncé depuis à peu près aussi longtemps. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Memoria Vetusa I est, comme son précurseur Ultima Thulée, un album de la période purement black metal du groupe qui date (déjà) du milieu des années 1990, avant qu'il ne se tourne vers des horizons plus expérimentaux. J'avoue ne pas avoir du tout suivi les derniers albums du groupe que sont MoRT et Odinist, ne raffolant pas des oeuvres trop expérimentales dans le black metal. Heureusement, Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars n'usurpe pas son nom, et marque un (presque) retour aux sources de la part de Blut Aus Nord.

Retour aux sources en effet, car l'album dans son entier est indéniablement marqué du sceau du black metal froid et épique des années 90 tel son estimé premier chapitre, mais il n'est pas pour autant une totale plongée dans le passé, le côté très recherché pour ne pas dire réfléchi des derniers essais du groupe se fait encore bien sentir. Le black metal de Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars est globalement assez lent, jouant aussi bien sur de magnifiques intermèdes d'arpèges soutenus par un clavier extrêmement discret que sur des riffs plus soutenus affublés d'un formidable travail harmonique, de nombreux leads de guitare inlassablement répétés aussi bien que des solos venant apporter ce qu'il faut d'accrocheur et de mélodique pour emporter l'adhésion.
Cette description m'évoque celle que j'avais faite pour le dernier Artefact, et il y a assurément un point de comparaison possible entre les deux groupes, surtout au niveau du travail des guitares, mais Blut Aus Nord est bien plus sombre et plus discret dans ses arrangements, ne laissant transparaître qu'un flot sonore que l'on perçoit dans sa globalité alors qu'il s'avère très profond et recherché. À de nombreux moments on peut entendre des chœurs ou une ligne de claviers en tendant bien l'oreille, car ils se confondent la plupart du temps presque totalement avec les mélodies brodées par la guitare. Dit comme ça, la musique de Blut Aus Nord peut paraître assez tentaculaire, mais elle reste cette fois-ci très simple et facile d'accès, la batterie soutenant habilement mais non sans subtilité des riffs étant avant tout faits pour accrocher et transporter l'auditeur réceptif dans un voyage musical d'une heure.

Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars ne souffre évidemment pas de sa durée conséquente, car loin de jouer la carte de l'efficacité brute qui peut s'avérer bien vite lassante, le groupe propose une musique prenante, envoûtante, presque éthérée, qui s'appréhende dans sa globalité, et permet de s'évader suffisamment loin pour ne plus penser à rien d'autre. La clarté de la production qui met suffisamment les guitares en avant et le chant en retrait pour que ce dernier puisse se greffer au corps du morceau sans pour autant rompre le fragile équilibre entre mélodie et noirceur n'a d'égale que la remarquable justesse avec laquelle les divers instruments se mélangent. C'est bien simple, moi qui déteste d'habitude l'utilisation de claviers et de chants clairs dans le black, je ne peux qu'être admiratif de la subtilité avec laquelle ils ont été incorporés au déjà très fourni trio guitare/basse/batterie. Non seulement leur rendu est suffisamment discret pour ne pas me rebuter, mais il apporte un plus non négligeable et finit de me laisser transporter dans cette ambiance si particulière, à mille lieues de celles que l'on a l'habitude d'entendre dans le black metal, et même que Blut Aus Nord développait à ses débuts. Et oui, plutôt que dans les glaciales steppes enneigées du grand nord, c'est dans le zéro absolu du vide interstellaire que Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars nous plonge, et nous fait tutoyer les étoiles.

Bon, maintenant que j'ai fini mon quart d'heure Laurent Michelland, je me dois d'aborder les minuscules défauts de l'album, qui tiennent en un simple constat : il manque encore quelques aspérités, des riffs qui se démarquent et retiennent totalement l'attention, pour que Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars se hisse au sommet du style. Je pense particulièrement à la première moitié de l'album, un peu plus posée que la seconde où les morceaux montent plus en puissance au fur et à mesure qu'ils se développent. De « ...the Meditant (Dialogue With the Stars) » jusqu'à l'outro « Elevation » composée d'un seul riff, il n'y a en effet pas grand chose à lui reprocher, si ce n'est peut être qu'on aurait aimé que le voyage dure un peu plus longtemps.

Beaucoup l'attendaient depuis longtemps, et il est enfin là, le second chapitre d'une histoire intemporelle, nommé Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars, à contre-courant du Blut Aus Nord des années 2000, et pourtant assez éloigné du black metal froid de ses débuts. Forcément, cet album a du décevoir une bonne partie de ceux qui l'attendaient, mais moi qui n'en espérait rien, j'avoue volontiers qu'il m'a totalement conquis. C'est un ovni, une œuvre aérienne qui transporte très loin son auditeur, mais c'est aussi – et je ne dis pas ça souvent d'un album de black metal – un album que l'on peut résumer en un mot : beau, dans le meilleur sens du terme. Si tous les prochains essais de Blut Aus Nord pouvaient s'avérer aussi surprenants, on ne pourrait que s'en réjouir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Karamazov citer
Karamazov
14/11/2011 02:55
note: 8.5/10
Alors pour les présentations, "Mystical..." et "MoRt" sont cultes pour moi. Et au-délà de leurs aspects expérimentaux, ça y va aussi à grands coups de névroses maladives comme pas permis et en totale autarcie probablement.
Memoria Vetusta II, c'est juste une simple tristesse humaine, trop humaine, revenu à la réalité (et pas par choix je pense). Ca me touche aussi.
lkea citer
lkea
08/12/2009 18:12
note: 7/10
assez d'accord avec le monsieur du dessous.

Objectivement c'est magnifique, de belles mélodies etc... mais il manque quelque chose.

Agréable de temps en temps !
Jotun35 citer
Jotun35
03/12/2009 17:28
note: 7.5/10
C'est joli, c'est bien fait, mais un peu chiant à la longue. Un album que j'ai acheté sur un coup de tête, que je me repasse de temps à autre mais sans plus.
Christliar citer
Christliar
05/04/2009 18:58
Il a l'air vraiment pas mal du tout cet album, surement un prochain achat.
LostSon citer
LostSon
04/04/2009 10:30
note: 9/10
Magnifique album, et encore une belle démonstration de la créativité du groupe.

Un must du genre meme cet album.
A noté aussi l'artwork de toute beauté...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Blut Aus Nord
Black metal expérimental
2009 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (25)  8.32/10
Webzines : (37)  8.63/10

plus d'infos sur
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
Psychedelic Black Metal - 1994 - France
  

tracklist
01.   Acceptance (Aske)
02.   Disciple's Libration (Lost in the Nine Worlds)
03.   The Cosmic Echoes of Non-Matter (Immaterial Voices of the Fathers)
04.   Translucent Body of Air (Sutta Anapanasati)
05.   The Formless Sphere (Beyond the Reason)
06.   ...The Meditant (Dialogue With the Stars)
07.   The Alcove of Angels (Vipassana)
08.   Antithesis of the Flesh (...and Then Arises a New Essence)
09.   Elevation

Durée : 01:00:01

line up
parution
23 Février 2009

voir aussi
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
What Once Was... Liber I (EP)

2010 - Debemur Morti Productions
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
Hallucinogen

2019 - Debemur Morti Productions
  
Blut Aus Nord / Ævangelist
Blut Aus Nord / Ævangelist
Codex Obscura Nomina (Split-CD)

2016 - Debemur Morti Productions
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
777 - The Desanctification

2011 - Debemur Morti Productions
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
What Once Was... Liber II (EP)

2012 - Debemur Morti Productions
  

Essayez aussi
Mayhem
Mayhem
Grand Declaration Of War

2000 - Season Of Mist
  
Pyramids
Pyramids
A Northern Meadow

2015 - Profound Lore Records
  
Oranssi Pazuzu
Oranssi Pazuzu
Mestarin kynsi

2020 - Nuclear Blast Records
  
Arcturus
Arcturus
Aspera Hiems Symfonia

1996 - Ancient Lore Creations / Misanthropy Records
  
Murmur
Murmur
Murmur

2014 - Season Of Mist
  

Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique
Gargoyle
Hail to the Necrodoom
Lire la chronique
Melvins
Bullhead
Lire la chronique
Lingua Ignota
Sinner Get Ready
Lire la chronique
Hatemonger
The Vile Maxim (EP)
Lire la chronique
Superbloom
Pollen
Lire la chronique
Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique