chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dauþuz - Vom schwarzen Schmied

Chronique

Dauþuz Vom schwarzen Schmied
DAUÞUZ n’est plus à présenter. Non seulement parce que j’en dis du bien sur Thrashocore depuis plusieurs années, mais aussi parce qu’il ne change rien de rien d’une sortie sur l’autre. Vu que le duo qui le compose est au top de son art depuis toujours, on ne s’en plaindra pas. On n’espère même pas qu’il se surpasse ou qu’il arrive à faire mieux tellement son univers est déjà un régal. C’est au contraire la crainte de le voir perdre l’inspiration ou changer d’orientation qui nous agite avant la première écoute. Bien entendu, ce nouvel album, le 4ème, ne déçoit pas. Je peux en voir un ou deux parmi vous lever la main en disant que lui il a été moins touché, mais je suis sûr que ce qu’il reprochera, c’est ce que j’avais déjà cité en chroniquant l’EP Grubenfall 1727 en 2020 : le risque de se lasser d’une formule qui n’évolue pas. Surtout que c’est tous les ans que DAUÞUZ revient vers nous avec son black metal atmosphérique vaillant, forestier, entraînant et surtout aux énergies contagieuses...

Vom schwarzen Schmied est ainsi un pur album des Allemands, avec cette fois-ci 8 pistes qui racontent une histoire. Celle d’un forgeron de mine, comme on peut d’ailleurs le voir sur la pochette et l’entendre frapper le fer et parler à la fin du dernier titre. Les titres de l’album et des morceaux sont d’ailleurs assez éloquents puisque « Schmied » veut dire « forgeron » ! « Vom scharzen Schmied » est donc « Du forgeron noir », et « Der Bergshmied » I à VIII : « le forgeron de la montagne ». Cette saga est celle d’un homme, mais aussi celle de l’humanité, racontant comment les humains ont appris à exploiter, à trouver la voie de la mécanisation, mais aussi à forger sa propre fin. Le forgeron découvre justement la cupidité insatiable des humains et se détourne d’eux, leur laissant un minerai qui les détruira.

Pour conter l’histoire, chaque morceau a un sous-titre : « Ma montagne », « Le serment », « Désespoir », « Travail magique », « Chansons de saga », « Cognition », « Le sacrilège », et « Couvercle de cercueil ». Les paroles sont en allemand, et chantées naturellement, sans essayer de jouer l’histoire. Certains mauvais groupes le font parfois. Ils prennent des intonations ridicules pour montrer la colère, la peur ou l’excitation. Ici non. Les ambiances ne sont pas cassées par le déroulement de la saga, et les sentiments sont mis en avant par la musique, par les instruments, par quelques samples. On trouve donc les habituelles guitares acoustiques, le piano, les chœurs masculins, mais aussi pour une fois des cordes. Et tous ces éléments viennent glisser de la tension, de la mélancolie ou encore de la nostalgie au milieu d’un black metal tour à tour galopant ou nerveux.

Bref le groupe continue d’être une valeur sûre et l’une de ces formations qui ne se trahissent pas en continuant d’écrire leur histoire dans leur propre style. J’adhère !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dauþuz
Black Metal Atmosphérique
2021 - Amor Fati Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Dauþuz
Dauþuz
Black Metal Atmosphérique - 2016 - Allemagne
  

tracklist
01.   Der Bergschmied I: Mein Berg
02.   Der Bergschmied II: Der Eid
03.   Der Bergschmied III: Desperatio
04.   Der Bergschmied IV: Zauberwerk
05.   Der Bergschmied V: Sagenlieder
06.   Der Bergschmied VI: Cognitio
07.   Der Bergschmied VII: Der Frevel
08.   Der Bergschmied VIII: Sargdeckel

Durée : 57:29

parution
12 Novembre 2021

voir aussi
Dauþuz
Dauþuz
Monvmentvm

2019 - Naturmacht Productions
  
Dauþuz
Dauþuz
Die Grubenmähre

2017 - Naturmacht Productions
  
Dauþuz
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)

2020 - Amor Fati Productions
  
Dauþuz
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)

2018 - Naturmacht Productions
  

Essayez aussi
Summoning
Summoning
Oath Bound

2006 - Napalm Records
  
Golden Ashes
Golden Ashes
In the Lugubrious Silence of Eternal Night

2020 - Indépendant
  
Waldgeflüster
Waldgeflüster
Meine Fesseln

2014 - Black Blood Records
  
Bilwis
Bilwis
Sagenwelt (EP)

2021 - Northern Silence Productions
  
Blurr Thrower
Blurr Thrower
Les Voûtes

2021 - Les Acteurs de l'Ombre
  

Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique
Cepheide
Les Echappées
Lire la chronique
Whoredom Rife
Winds Of Wrath
Lire la chronique
Noothgrush
Noothgrush (Démo)
Lire la chronique
Ertéktelen
Mértéktelen
Lire la chronique
Avskräde
Det stora tunga sjuka
Lire la chronique
Portal
Hagbulbia
Lire la chronique
Pure
Seeds of Despair
Lire la chronique
Ossuaire
Triumvirat (EP)
Lire la chronique
Unanimated
Victory In Blood
Lire la chronique
Electric Wizard
Legalise Drugs & Murder (Si...
Lire la chronique
Archgoat
Worship The Eternal Darkness
Lire la chronique